​Loi sur le contrôle animalier à Montréal: ce que tu dois savoir

Publié par Chloe Kibbe le

L’été 2016 s’est avéré mouvementé pour les propriétaires de chiens dans la communauté urbaine de Montréal. Suite à un incident impliquant un chien de «type pitbull», les débats se sont effectivement multipliés dans l’espace public alors que certaines autorités municipales et provinciales ont annoncé leur intention de carrément bannir les pitbulls ou, pour être plus précis, les chiens de «type pitbulls» de leur territoire. La réglementation proposée par la ville de Montréal qui en résulte vise à bannir de façon progressive la race de chien de type pitbull sur l’île de Montréal à compter du mois de septembre 2016. C’est ainsi que la ville de Montréal tente de doubler ses efforts pour renforcer ce qu’elle estime s’inscrire dans les devoirs obligatoires d’un propriétaire de chien responsable. Dans ce contexte, nous souhaitons exposer les aspects les plus marquants de cette nouvelle réglementation sur le contrôle animal en territoire montréalais.

Selon la ville, la plupart des animaux de compagnie ne seraient tout simplement pas enregistrés, par manque d’information. En fait, Annie Samson, VP du comité exécutif de la ville Montréal, affirme que seulement 14% de la population canine, soit 150,000 chiens, sont enregistrés de façon conforme aux lois en vigueur. Rappelons ici que l’enregistrement de votre compagnon canin est obligatoire. Heureusement, la ville à créé un site compréhensif pour répondre à toute questions sur le sujet.

Voici donc la marche à suivre afin de procéder à l’enregistrement en bonne et due forme de votre compagnon animal. Tout d’abord, il faut établir dans quel arrondissement vous habitez. Par la suite, il suffit d’y localiser le point d’accès aux services de la ville le plus rapproché de votre résidence. Certains arrondissements comprennent plusieurs points de services, se retrouvant dans des établissements tant publics que privés. Chaque arrondissement exige et fixe également son propre tarif pour l’enregistrement de votre animal. Il suffit de vous renseigner auprès de votre arrondissement pour connaître le tarif qui s’applique pour vous. Certains d’entre eux chargent également parfois plus cher si votre animal n’a pas été stérilisé. Par ailleurs, la ville de Montréal vise la stérilisation et le micropuçage de l’ensemble de sa population animale entière d’ici 2019.

Une fois votre animal enregistré, vous recevrez une petite médaille gravée avec son numéro d’enregistrement. La ville soutient que ce processus sert à éviter que votre chien ne séjourne de façon prolongée dans un refuge en cas de disparition. Rappelons que le processus d’enregistrement est renouvelable annuellement et obligatoire, et que la médaille doit être portée par votre animal en tout temps. Si le port du médaillon n’est pas respecté, vous pouvez écoper d’une amende même si votre animal est enregistré. En fait, la loi proposée est appliquée par des inspecteurs de l’escouade canine qui patrouillent désormais les parcs le matin, le soir et la fin de semaine.

Quoi d'autre?

Plusieurs autres aspects de cette loi visent à resserrer le contrôle animal sur le territoire montréalais. Tout d’abord, la ville exige le port du harnais ou du licou pour un animal ayant un poids excédant 20 kilogrammes. De plus, la ville tient à limiter le nombre d’animaux autorisés par ménage en leur imposant un nouveau plafond de deux chiens, avec possibilité de garder trois chiens moyennant l’obtention d’un permis spécial. D’autre part, les propriétaires de chiens devront se limiter à des laisses d’une longueur maximale de 1.85 mètres.

La loi révisée a comme objectif de resserrer le contrôle animal pour l’ensemble de la ville de Montréal, tout en mettant en place un système visant à bannir progressivement les pitbulls. Les propriétaires actuels de pitbulls pourront garder leurs animal sous condition de l’obtention d’un permis spécial délivré par la ville et à condition de se conformer à la nouvelle exigence de garder leur chien muselé en tout temps à l’extérieur du domicile. Dans ce contexte, la SPCA de Montréal a cru bon d’élaborer son propre plan d’intervention en proposant une approche plutôt inclusive sous la bannière “ En toute sécurité”.

On espère que ce billet vous aura été utile! Maintenant, allez enregistrer votre pitou!

 

Découvrez nos aliments sains et éco-responsables pour chiens

Découvrir nos produits

0 commentaires

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés